Le Blog du VTC

Découvrez des articles consacrés à la pratique du VTC, comment réussir vos examens et votre activité.

Combien gagne un chauffeur VTC ?

Vous vous en doutez, il est très difficile de répondre à cette question tant les facteurs à prendre en compte sont nombreux (horaires du chauffeur, zone d’activité, choix du statut de l’entreprise…). Cependant, avec notre expérience, il est possible de vous donner quelques informations concrètes à ce sujet.


Vous trouverez, notamment sur Internet, de nombreux articles, posts, blogs… qui tentent de vous éclairer sur ce thème. Attention, certains promettent monts et merveilles. S’il y a une première chose à retenir, c’est que l’activité de chauffeur VTC est dure. En cause : des horaires souvent décalés, un réveil qui sonne au milieu de la nuit, le stress et la fatigue de la route… Si certains d’entre vous imaginent devenir chauffeur VTC pour gagner rapidement et facilement beaucoup d’argent, il serait peut-être bon qu’ils fassent autre chose… Excusez-moi d’être si franc, mais nous croisons beaucoup de postulants qui imaginent le VTC comme un monde idyllique. La réalité est toute autre : c’est une activité difficile et contraignante. Mais les plus courageux peuvent bien sûr s’en sortir.

devenezvtc6

Le cas des chauffeurs « appli »

Pour tenter de savoir combien gagne un chauffeur VTC, il est nécessaire de bien définir les règles de base. Dans cet article, nous prendrons le cas d’un conducteur qui exerce en région parisienne, de 6h du matin à 18h-19h, et après avoir constitué sa société (SASU, EURL…). Celui-ci roule avec une berline appartenant à son entreprise. Avec ces informations, il ne sert à rien de parler du salaire dégagé car il y a trop de variables à prendre en considération comme les charges qui dépendent en grande partie des prestataires que vous allez choisir (expert-comptable, assurances…). Il est beaucoup plus aisé d’évoquer le CA généré par jour de travail dans les conditions décrites ci-dessus. Reprenons notre chauffeur et imaginons qu’il roule avec des applications du type Uber, Bolt, Chauffeur Privé, Marcel… Ce conducteur peut raisonnablement espérer générer en moyenne 200 euros de CA par jour. En admettant qu’il roule 25 jours dans le mois, le CA s’établira donc à 5000 euros. Une coquette somme me direz-vous ! Mais attention, ici nous parlons bien de CA. Il conviendra donc de soustraire de ce chiffre toutes les charges : frais d’entretien du véhicule et de carburant, salaire brut (et donc charges sociales et patronales), assurances… Un chauffeur VTC étant à ce niveau de CA peut au final espérer gagner entre 1400 et 1800 euros nets par mois au grand maximum. Mais là encore, ce chiffre peut varier en fonction du statut choisi (SASU, EURL, Micro-Entreprise…) et d’autres facteurs (le véhicule est-il déjà entièrement payé ?, Pris en location ?, etc.).

L’importance de sortir du « full appli »

Chez Devenez-vtc.com, nous ne critiquerons jamais les applications. En France, il existe très peu de secteurs où il est possible de créer son entreprise, se lever le matin, et ouvrir une appli pour recevoir un afflux de clients quasi inépuisable. Lorsque l’on débute dans le transport de personnes, elles sont bien précieuses. Toutefois, il y a aussi une question de bon sens. Pour vous mettre en relation avec des clients, une application prend une commission, qui, en générale, tourne entre 15 et 25 % par rapport au prix d’une course. En résumé, si vous effectuez une mission dont le prix pour le client est de 60 euros TTC avec une commission de 25 %, il restera 45 euros de CA pour votre entreprise. C’est ici que le bât blesse, car, sauf exception extrêmement rare, aucune application ne vous enverra 4 ou 5 courses à ce tarif et dans un délai raisonnable vous permettant d’atteindre vos 200 ou 250 euros de CA en 6 ou 7 heures de travail. La plupart du temps, pour réaliser de tels chiffres en appli, il est plutôt nécessaire de rouler… 11 à 12 heures et de multiplier les « petites » courses. Pour contrecarrer cet état de fait, il est indispensable de fidéliser une clientèle privée. Dans ce cadre, vous pouvez fixer librement vos tarifs et vous n’aurez plus aucune commission à verser. C’est sûr, certains d’entre vous diront qu’il est très difficile de fidéliser une clientèle privée, mais c’est tout à fait possible si vous réunissez certaines qualités : professionnalisme, ponctualité, bonne qualité de services… Et les besoins existent : homme d’affaires se rendant dans un aéroport ou une gare plusieurs fois par mois, client faisant la navette entre la banlieue et un hôpital parisien deux fois par semaine, personne ayant besoin de prendre un VTC pour se rendre au travail tous les matins après la perte de son permis de conduire… Ce sont autant de cas que j’ai déjà rencontrés personnellement en tant que chauffeur VTC !

La clientèle privée 

Revenons à notre « monde idéal ». Vous avez développé une clientèle privée qui vous permet de réaliser 4 courses par jour en dehors des applications. Le prix de chacune est compris entre 50 et 60 euros TTC. Ce qui vous garantit un CA quotidien compris entre 200 et 240 euros. C’est ici que les choses deviennent intéressantes, car 4 courses par jour, cela peut aller très vite à effectuer ! Imaginons que vous accompagniez chaque matin un client dans ses bureaux parisiens pour 50 euros, que vous le preniez le soir à 17h30 pour faire le chemin inverse, nous sommes à 100 euros. Ajoutez à cela deux courses aéroport d’une soixantaine d’euros chacune dans l’intervalle… Votre objectif est atteint… Et comme il vous restera beaucoup de temps entre ces courses, rien ne vous empêchera de rouler sur application pour optimiser votre journée. C’est ainsi que l’on peut espérer un CA journalier et régulier aux alentours de 300 euros. Et 300 euros multipliés par 25 jours de travail dans le mois, cela donne un CA mensuel de 7500 euros. Quelle que soit votre situation, cette somme vous permettra de payer largement vos différentes charges et de vous verser un salaire honorable…

En conclusion

Nous pouvons sérieusement nous poser une question : dans le secteur du VTC, la clef de la réussite ne réside-t-elle pas dans un mix entre courses privées et courses sur application ? Chez Devenez-vtc.com, nous pensons que oui. Mais dans la mesure où vous êtes indépendant, il vous appartient de choisir votre voie ! Attention donc aux différents chiffres dont vous entendrez parler ou ceux présents sur le Web. Réaliser un chiffre d’affaires de 200 euros par jour sur application ou jusqu’à 300 si vous possédez une clientèle privée, c’est déjà très bien. Bien sûr, les exceptions existent et il vous arrivera de faire de belles journées à 350 ou 400 euros. Mais vous ferez également des jours à 150 euros. Si réaliser 400, 500, 600 euros de CA quotidiennement et régulièrement (en tout cas avec un véhicule de type berline), voire plus, était si simple, énormément de personnes auraient tendance à quitter leurs emplois de salariés pour rejoindre notre belle communauté de chauffeurs VTC !

Charles de Devenir-VTC.com.

Partagez sur les réseaux sociaux : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Découvrir nos formations :
  • 78 examens Blancs en ligne
  • Un mode révision express
  • 1 Livre blanc pour mieux préparer l'examen théorique
  • Forfait à partir de 5€ TTC
  • Forfait sans engagement

  • Connexion / Inscription

    Vous nous quittez déjà ?


    L’équipe de Devenez VTC est en quête constante d’améliorations.
    Avant de partir, pourriez-vous nous indiquer, en quelques mots, ce que vous auriez aimé trouver sur notre site ?
    Merci d’avance !